Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/05/2007

Grands débutants (4): Planifiez!

Ca y est? Vous l'avez bien en mains, votre blog? Vous maîtrisez l'éditeur de textes, vous pouvez donner un aspect attractif à ceux que vous écrivez, liens, surlignages, images, listes à boules ou numérotées... Vous en avez repéré quelques autres qui traitent de sujets qui vous intéressent? Et vous l'avez trouvée, la "niche" dans laquelle vous allez faire autorité? Il est temps, alors, de passer à la dernière étape de préparation de votre carrière de blogueur:

Planifier vos activités!

Croyez-moi, c'est important. Lors de mes premières tentatives, celles qui ont avorté il y a déjà des mois, une éternité quoi, je suis tombé moi aussi dans le piège de l'impréparation.

Bien sûr, un blog c'est un journal, pas un bouquin. La plupart de vos articles vous viendront au fil du temps qui passe, sur l'inspiration du moment. Mais c'est capricieux l'inspiration, ça tombe parfois en panne. C'est un peu comme en sport: les vrais champions sont ceux qui gagnent quand ils ne sont pas en forme...

Planifier, donc, ce n'est pas tout prévoir à l'avance, jusqu'au dernier carat. C'est fixer un cadre, le vôtre, qui tient en quelques points:

  1. Gestion du temps: choisisssez quelques plages horaires dans la semaine, pour bloguer. En fonction de vos disponibilités et de la tolérance de votre entourage! Sans cela, passé le premier mouvement d'enthousiasme, vous finirez par avoir, de plus en plus souvent, quelque chose de plur "urgent" à faire. Et votre blog dépérira.
  2. Organisation du temps: votre temps de blogging, partagez-le en trois périodes plus ou moins équivalentes: un premier temps pour la pêche aux infos, sur la Toile ou ailleurs; un deuxième pour la réflexion et l'imagination; et le dernier pour l'écriture. En ce qui me concerne, je lis en début de matinée, je réfléchis au volant ou en marchant et j'écris le soir.
  3. Constituez des stocks: tous les journalistes le savent: il y a des périodes dans l'année où l'on se demande comment on va "remplir le journal": le 15 août, certains dimanches... Et un événement exceptionnel dans votre secteur ne vient pas toujours à la rescousse! Pour ces périodes où vous n'aurez rien à dire, prévoyez des billets plus intemporels que vous stockerez en "brouillons" dans vos notes et que vous pourrez publier en cinq minutes quand vous n'aurez pas le temps de bloguer, que l'inspiration vous fera défaut ou quand l'actualité sera morte, dans votre niche.
  4. Planifiez des "séries": c'est un peu le prolongement du paragraphe qui précède. Un long article divisé en billets numérotés sera pour vous un précieux élément de stock. Mais en plus, le procédé a l'avantage de fidéliser vos lecteurs (si la série est bonne!): comme dans un roman-feuilleton, vous le motivez à revenir en attisant sa curiosité pour la suite.

Voilà. En parlant de séries, celles-ci s'achève ici. Provisoirement du moins. Je continuerai bien entendu à m'adresser aux "grands débutants", à tous ceux qui découvrent les blogs et se demandent comment faire avant d'en ouvrir un. N'hésitez pas à commenter, à compléter, à critiquer. Car le blogging c'est:

IN-TER-AC-TIF!!!

Tous les articles de cette série:

  1. Planifiez!

28/04/2007

Grands débutants (3): Nichez!

La troisième étape, finale, à franchir avant de devenir un vrai blogueur consiste à choisir la niche dans laquelle vous allez opérer. Quoi? Vous dites? Un blog, ce n'est pas un journal perso? Et un journal, ce n'est pas raconter les choses comme elles viennent, comme elles vous passent par la tête? 

A ces objections qui paraissent pertinentes, je réponds simplement qu'il faut être une personnalité sacrément publique et charismatique pour que des lecteurs qui ne vous connaissent pas s'intéressent à ce que vous pensez sur tout et sur rien. Un blog intime a ainsi de vos fortes chances de n'intéresser que vos proches... à qui vous pouvez tout aussi bien confier vos pensées en direct! Mais bon, si c'est votre choix, ce n'est pas moi qui vous en dissuaderai. Chacun occupe ses loisirs comme il l'entend!

Si votre objectif, par contre, est d'être lu et de convaincre, de devenir en quelque sorte à votre tour un personnage public qu'on lit et qu'on écoute, je ne peux que vous recommander de choisir, parmi tous vos centres d'intérêt, un sujet, une thématique, une "niche d'expertise" (mieux vaut parler de ce que l'on connaît... et de ce sur quoi l'on a quelque chose à dire!). Si vous lisez l'anglais, voyez par exemple ici ce qu'en dit Chris Garrett

Et si vous êtes simplement intéressé ou passionné par un sujet, sans en être déjà un expert, pourquoi ne pas commencer simplement par un blog "aggrégateur", dans lequel vous rassemblerez toute l'information que vous trouvez sur le Net? N'ayez pas peur: tous les sujets sont bons, des recettes de cakes salés à la philatélie, en passant par la politique dans votre commune, la comptabilité ou la jurisprudence des troubles de voisinage en zone rurale. Ce qui compte, c'est que le sujet vous passionne. Et que votre passion soit communicative.

Vous aurez compris qu'autant je vous recommandais, en entamant cette série, de "jouer" avec un blog anonyme pour en comprendre le mode de fonctionnement et les exigences, autant je vous engage maintenant à programmer votre démarche. A choisir votre niche. A vous fixer des objectifs. Même si ce n'est pour vous qu'un hobby. Tout ce qui mérite d'être fait, mérite d'être bien fait!

 

Précédents articles de la série:

  1. Jouez!
  2. Lisez!

Prochain article dans cette série: samedi 5 mai

22/04/2007

Grands débutants (2): Lisez!

Avant de bloguer vous-même pour de bon, ce qui revient au fond à vous immiscer dans une gigantesque conversation planétaire entamée il y a une dizaine d'années, il serait sans doute sage de chercher à en savoir un peu plus sur vos voisins de table. Pour ça, une seule solution: écoutez ce qui se dit. Si, au cours d'une réception, vous arrivez dans un groupe qui discute de façon animée depuis quelque temps déjà, vous n'allez pas prendre la parole avant d'avoir compris qui est qui et qui pense quoi, non?

Dans la blogosphère, c'est la même chose. Pour se faire entendre, les nouveaux venus ont un intérêt primordial à s'acclimater au milieu. Et donc à lire des blogs. Quels blogs? Comment les trouver?

 

Lire quels blogs? Comment les trouver?

 

Il y a plus de 70 millions de blogs dans le monde. Un sur 50 est en français (et un sur trois est en anglais), selon le plus récent état de la blogosphère établi par David Sifry. Si vous ne structurez pas votre démarche, c'est la noyade assurée...

  1. Vous allez donc établir la liste des sujets qui vous intéressent. Limitez-la au départ à deux ou trois thématiques, selon vos goûts. J'en prends une au hasard: le thé. Pourquoi? Pourquoi pas?
  2. Ouvrez ensuite un moteur de recherche spécialisé, par exemple: Technorati (ou blogsearch de Google, ou...). Cliquez ici, voilà qu'il s'affiche dans une nouvelle fenêtre...
  3. Dans la case "search for", en haut de l'écran, tapez tout simplement le mot "thé". Et dans la liste déroulante à droite, pointez d'abord sur "in blog directory". Le moteur vous propose immédiatement 155 (!) blogs comprenant le mot "thé" dans son intitulé... En ouvrant ces différents sites dans l'ordre, vous tombez finalement sur un premier blog qui semble répondre à vos préoccupations: "La Galette de Thé" (pour ma recherche menée le 20 avril). Ouvrez le et rangez le immédiatement dans vos favoris (ou mieux: abonnez-vous à son flux RSS si vous maîtrisez déjà la technique, dont je parlerai plus tard).
  4. Bonne nouvelle: les liens recommandés par ce blog comprennent une vingtaine de nouvelles références, d'autres sites sur le thé. Sélectionnez en une dizaine pour vos favoris ou pour votre liste de flux.
  5. Lisez les nouveaux articles au jour le jour. Explorez les archives. Une fois que vous vous sentez prêt, postez vos premiers commentaires: vous voilà devenu un vrai blogueur organisé. Bienvenue au club...
  6. Même si vous ne publiez jamais de blog bien à vous sur le thé, vous aurez considérablement enrichi vos connaissances et décuplé votre plaisir à déguster ce divin breuvage découvert par le Bouddha, dit-on... Mais le plus probable, c'est que vous aurez bientôt votre propre site sur le sujet...

 

Avertissement final

 

ATTENTION! Le blogging peut facilement devenir frénétique et dégénérer en addiction. Je vous recommanderai donc pour finir de vous fixer des limites, de planifier vos sessions de travail. Pour notre amateur de thé ci-dessus, par exemple, une ou deux heures tel ou tel jour (ou chaque jour) de la semaine; ou le samedi de 9 à 12; ou tout ce que vous voudrez. Mais croyez-moi, c'est important. Sinon, vous vous laisserez vite dévorer par votre nouvelle passion, jusqu'à ce que vous compreniez qu'elle était excessive. Et jetiez, fâché, le pauvre bébé avec l'eau tiédie de son bain.

 

 

Précédents articles de la série

1. Jouez!

 

Prochain article dans cette série: samedi 28 avril.

21/04/2007

Grands débutants (1): Jouez!

Je vous fais un aveu: les informaticiens et moi, on a un problème de communication. Je leur pose des questions qui les amènent parfois à sourire (discrètement) et je reçois des réponses que moi, souvent, je ne comprends pas. C'est comme ça. Nos disques durs respectifs ne doivent pas avoir été formatés de la même façon.

Tenez: les blogs. La première fois que j'en ai entendu parler, ce devait être en 2003 ou 2004. Je n'étais déjà pas en avance. A l'époque, je dirigeais BioVallée, le centre de recherche en biotechnologie de l'ULB à Charleroi. La Région wallonne nous pressait de dynamiser notre site web. J'interrogeais Frédéric, notre webmaster. Je lui demandais ce que c'était, en deux mots, un blog. Et si ça pouvait être une solution pour nous. Il m'a toujours répondu très gentiment, avec beaucoup de détails, mais je n'ai jamais vraiment compris, alors, de quoi il retournait exactement.

Ce n'était pas sa faute, à Frédéric, qui était (et doit toujours être) une star dans sa branche. Ce n'était pas la mienne non plus, je crois. Nous ne parlions pas tout-à-fait la même langue, c'est tout.

Aujourd'hui, après bien des efforts, je crois avoir enfin compris. Grâce à ceux qui les écrivent, les blogs... Et à la pratique.

C'est pour ça que pour apprendre, le meilleur conseil que je peux vous donner, si vous vous demandez comme Michel Konen, le rédacteur en chef de La Libre, à quoi ça peut bien servir, c'est de prendre votre courage à deux mains et d'en ouvrir un. Ici, sur blogs.lalibre ou ailleurs, sur n'importe laquelle des plate-formes gratuites généreusement mises à notre disposition: blogger.com, skynetblogsskyblog, hautetfort.com et tant d'autres.

Ouvrez-en donc un, mais n'espérez pas réussir du premier coup, au-delà de la prouesse technique consistant à mettre votre blog en ligne et à le rendre accessible à toute la planète.

Personnellement, j'ai commencé sur blogger (la plate-forme de Google), vers la mi-2006, pour faire comme mon collègue Pierre Stiévenart, qui se fait malheureusement rare sur la Toile, depuis sa retraite bretonne. Mais j'ai vite lâché. En ayant découvert que ce n'est pas la technologie qui pose problème au néophyte (elle est simplissime, la technique de base!) Mais le contenu. Même pour le journaliste polygraphe que je fus...

Créez donc un blog, votre premier blog, mais faites le sans tapage. Cachez vous sous n'importe quel pseudo. La seule façon de vous identifier sera votre adresse e-mail, connue seulement des gestionnaires de la plate-forme. Et... jouez! Faites des gammes, des essais. Publiez n'importe quoi (dans les limites de la loi et de la bienséance:-). Ce sera sans conséquence, à l'abri de votre anonymat. Allez, une suggestion qui me vient comme ça: pourquoi pas un blog sur vos premiers pas dans la blogosphère? On appelle ça un meta-blog...