Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/02/2009

Comment relancer un blog assoupi?

Supposons que vous ayez, comme moi avec Blog 101, délaissé votre site pendant quelques semaines ou de longs mois. Et puis, un jour, que vous ayez envie - ou besoin - de vous y remettre. Ce n'est pas une question purement théorique. J'en suis ici la preuve vivante. Mais ce pourrait être vous, tout aussi bien. Surtout en débutant dans le blogging: une majorité de blogs ne vivent pas plus de six mois, c'est un fait statistiquement avéré.

Que faire?

Reprendre comme si de rien n'était ou tout effacer avant de recommencer?

Je me suis posé ces questions. Et j'ai choisi d'assumer entièrement la cassure. Pourquoi?

C'est une question qui relève à la fois de principes immuables et de circonstances particulières:

  1. D'abord et avant tout, un blogueur se doit, dans son propre intérêt, d'être honnête avec lui-même et avec ses lecteurs. On ne peut rien cacher de ce que l'on a fait sur le web: scripta manent. Vous pouvez effacer le contenu de votre blog, vous êtes sans pouvoir sur ce que Google, les moteurs de recherche et vos lecteurs en ont retenu. La trace de vos écrits anciens subsiste sûrement quelque part sous forme de liens qui, s'ils sont activés par un internaute, lui renverront un message d'erreur. Pas bon.
  2. Un "creux" dans vos publications peut évidemment faire mauvais genre, dénoter un manque de constance ou d'assurance. Certes. Pas bon non plus mais, à mon avis, moins grave si vous assumez, vous en excusez et, éventuellement, vous expliquez. Ce que j'ai tenté de faire dans mon billet précédent.
  3. Si vous effacez ou reconstruisez ailleurs, vous perdrez immanquablement les acquis de vos premiers travaux. Votre (petite) notoriété éventuellement acquise et, surtout, la position de votre ancien domaine en termes de ranking et de liens.
  4. Tout cela étant, la question essentielle est évidemment celle de votre projet éditorial. Si vous en changez complètement, mieux vaut sans doute repartir entièrement à zéro. Mais si, comme moi ici, vous persévérez dans le même projet, je crois que la meilleure solution est de reprendre votre blog là où vous l'avez laissé. Ce qui n'empêche, bien entendu, un petit coup de peinture. Changez les photos, votre rubrique "à propos", et même le layout. Mais assumez la succession. Be transparent.

C'est mon choix, d'autres se justifient. Si le sujet vous intéresse ou vous concerne, voyez notamment ce qu'en dit David Peralty dans ce post qu'il a rédigé en décembre dernier pour un des meilleurs meta-blogs disponibles, celui de Darren Rowse: How to Restart a Dead or Dormant Blog?

Si vous avez une opinion là-dessus, ou une expérience personnelle à communiquer, les commentaires sont ouverts!

 

16/05/2007

A quoi servent les blogs?

Oui, au fond, à quoi servent les blogs? Je reviens sur cette question que Michel Konen, le rédacteur-en-chef de "La Libre" posait dans son premier article.

Si je résume, je crois que les blogs ça sert avant tout à dire ce qu'on ne dit pas ailleurs. On ne peut pas tout dire dans un journal. Non, non: ce n'est pas qu'il y ait de la "censure", rassurez-vous. Ce n'est pas qu'on n'y soit pas libre de dire ce que l'on pense. C'est autre chose. Dans un journal - une gazette veux-je dire -, on est limité. Par le temps. Par la place. Par tous ces sujets qu'il faut traiter parce qu'ils font l'actualité. Parce qu'il y a un nombre de pages qui sont prévues et qu'elles ne sont pas extensibles. Et parce que le papier, ça coûte cher.

Sur un blog, vous n'avez pas ces limitations. Il faut écrire concis, pour être lu, mais vous avez le droit d'y traiter n'importe quel sujet qui vous préoccupe, qu'il fasse ou non la "une" des quotidiens, qu'il intéresse la généralité des citoyens ou quelques individus seulement.

Voyez Amazon, par exemple. En somme, c'est la plus grande librairie du monde. On peut pratiquement tout y trouver, d'une manière ou d'une autre. Parce qu'il n'y a pas de stock à financer. Pas de bouquins à acheter aux éditeurs et à tenter d'écouler auprès des chalands. Cela fait le fond d'une théorie qui a été formulée pour la première fois en 2004 - mais qui était déjà connue des statisticiens: the long tail, la longue traîne, ça s'appelle. Voyez ici.

Cela s'applique bien aux blogs. On peut s'y passionner pour le plus microscopique des sujets. Mais il faut se passionner. Savoir lire. Et savoir en parler.

Les blogs? C'est la plus grande gazette qui ait jamais été conçue. Un journal virtuel et gratuit. Avec bien plus de pages que l'édition dominicale du New York Times. C'est la préfiguration du journalisme de demain.

C'est mon avis, en tout cas. On en parle quand vous voulez (vous avez vu? Je réponds toujours aux commentaires que vous me faites le plaisir et l'honneur de placer sous mes billets).

 

12/05/2007

Contre les idées reçues

Un billet qui démonte quelques idées reçues sur le blogging. Surtout la première, encore trop répandue.

10:35 Publié dans Blogosphère | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blogs

11/05/2007

L'organisation du temps

J'ai déjà insisté à plusieurs reprises sur l'importance d'une bonne organisation du temps que vous consacrez au blogging. Je vous livre ici l'opinion d'un professionnel d'outre-Atlantique. Ce n'est que son avis, bien sûr et, quant à moi, si je suis assez d'accord avec l'importance prioritaire à accorder à vos propres écrits, j'incline à penser que l'auteur est un peu chiche sur le temps à consacrer à la lecture, c'est-à-dire à la collecte de l'information.

08/05/2007

Etre vu pour être lu

L'objectif le plus évident d'une politique de communication - et en publiant un blog, vous en poursuivez une, que vous le vouliez ou non! - est de vous faire connaître. C'est l'objectif cognitif. Il est bien entendu prioritaire quand vous débutez une activité, ce qui est inévitablement le cas sur blogs.lalibre.

Un des avantages de la formule, outre sa gratuité et sa facilité d'emploi, est le lien qui existe d'emblée entre ceux qui l'utilisent. On dit souvent des blogueurs qu'ils constituent des communautés fondées sur des centres d'intérêt partagés. En former une exige du temps et des efforts, intégrer une de celles qui existent suppose qu'on y soit accepté. Ici, on vous la propose en quelque sorte toute faite. Le point de rencontre, c'est "La Libre"...

Voici donc cinq premiers "trucs et astuces" pour exploiter cet avantage non négligeable.

  1. Les dernières mises à jour. - Vous avez sûrement repéré cette rubrique, en bas de la page d'accueil de la plate-forme. Je suis sûr que vous l'utilisez, vous, comme je le fais moi-même, pour repérer de nouveaux blogs. Ca marche dans les deux sens. Si vous allez voir vos statistiques détaillées, il y a gros à parier que c'est actuellement une des rubriques qui vous amènent le plus de visiteurs (10 à 12% de l'ensemble en ce qui me concerne). Veillez donc à y être aux meilleurs moments. Je veux dire, publiez vos billets aux jours et heures de plus grande fréquentation que vous identifierez également grâce à vos statistiques. Notez que ce sont aussi les plages horaires pendant lesquelles vous y resterez le moins longtemps, mais à quoi bon y camper si personne ne passe par là?;-) Voyez au passage l'intérêt de donner à votre blog un bon titre original.
  2. Taguez "populaire". - De la même façon, n'oubliez pas de "taguer" vos billets avec de bons mots-clés. Essayez d'en choisir au moins parmi les plus populaires. Adaptez les vôtres au besoin. Un exemple choisi avec la liste d'aujourd'hui: si vous écrivez un billet sur la presse, taguez le "Journalisme" plutôt que "journaux" ou "media": vous serez ainsi repris dans la liste annoncée en "une"! Attention cependant, il y a des limites: vous irriterez vos lecteurs si vous utilisez un tag uniquement pour sa popularité, sans rapport avec le billet!
  3. Soignez vos commentaires. - D'abord, commentez aussi souvent que possible les billets que vous lisez sur d'autres blogs. Même très brièvement, rien qu'un mot parfois, pourvu qu'il soit pertinent. Si vous n'oubliez pas de mentionner votre URL (=l'adresse de votre blog commençant par http://...), tout lecteur du commentaire cliquant sur votre nom sera renvoyé chez vous. Avec les moteurs de recherche, c'est la meilleure source de nouveaux lecteurs sur la plupart des blogs. Aussi, n'hésitez surtout pas à sortir de blogs.lalibre et à laisser votre adresse dans toute la blogosphère: en un seul jour, un blog australien m'a amené plus de dix nouveaux lecteurs sur "On a des choses à se dire".
  4. Utilisez les trackbacks. - Plus puissante encore que les commentaires, cette technique vous permet de publier sur votre blog un billet dont un extrait significatif sera envoyé en commentaire sur le blog que vous aurez lié. Certaines plate-formes, comme WordPress, le font automatiquement quand vous insérez un lien hypertexte dans votre article. Mais pour l'utiliser ici, il vous faudra utiliser les "propriétés avancées", en bas de la fenêtre de chaque nouvelle note. Un trackback sur un blog australien m'a ainsi un jour valu plus de dix lecteurs en quelques heures.
  5. Ecrivez et designez "sexy".- Tout ce qui précède est purement technique et devrait vous valoir une augmentation sensible du nombre de vos "clics" entrants. Maintenant, c'est une chose d'amener un internaute à ouvrir votre blog. C'en est une autre de le garder dans vos murs et de le convaincre de la qualité et de l'intéret de votre production. C'est tout un autre chapitre, j'y reviendrai, mais je ne voulais pas clôturer cette liste sans souligner l'importance du premier coup d'oeil et de l'agrément de lecture. Les blogueurs sont des gens pressés...

Notez enfin que progressivement (vous pouvez aussi surveiller ça dans vos statistiques), vos plus gros pourvoyeurs de lecteurs seront les moteurs de recherche. Il faut savoir s'y placer. On appelle ça la SEO (search engine optimization). Mais ça aussi, c'est un autre chapitre. Un gros...

 

Ecrire sur le Net

Juste un petit mot pour vous aiguiller vers un article consacré aux spécificités de l'écriture sur internet. Je l'ai trouvé en lisant le blog de Muriel Vandermeulen, une webwriter qui publie elle-même un très bon blog sur le sujet: "Ecrire pour le web". Je reviens tout à l'heure avec quelques trucs et astuces pour la visibilité de votre blog.

A+!

05/05/2007

Grands débutants (4): Planifiez!

Ca y est? Vous l'avez bien en mains, votre blog? Vous maîtrisez l'éditeur de textes, vous pouvez donner un aspect attractif à ceux que vous écrivez, liens, surlignages, images, listes à boules ou numérotées... Vous en avez repéré quelques autres qui traitent de sujets qui vous intéressent? Et vous l'avez trouvée, la "niche" dans laquelle vous allez faire autorité? Il est temps, alors, de passer à la dernière étape de préparation de votre carrière de blogueur:

Planifier vos activités!

Croyez-moi, c'est important. Lors de mes premières tentatives, celles qui ont avorté il y a déjà des mois, une éternité quoi, je suis tombé moi aussi dans le piège de l'impréparation.

Bien sûr, un blog c'est un journal, pas un bouquin. La plupart de vos articles vous viendront au fil du temps qui passe, sur l'inspiration du moment. Mais c'est capricieux l'inspiration, ça tombe parfois en panne. C'est un peu comme en sport: les vrais champions sont ceux qui gagnent quand ils ne sont pas en forme...

Planifier, donc, ce n'est pas tout prévoir à l'avance, jusqu'au dernier carat. C'est fixer un cadre, le vôtre, qui tient en quelques points:

  1. Gestion du temps: choisisssez quelques plages horaires dans la semaine, pour bloguer. En fonction de vos disponibilités et de la tolérance de votre entourage! Sans cela, passé le premier mouvement d'enthousiasme, vous finirez par avoir, de plus en plus souvent, quelque chose de plur "urgent" à faire. Et votre blog dépérira.
  2. Organisation du temps: votre temps de blogging, partagez-le en trois périodes plus ou moins équivalentes: un premier temps pour la pêche aux infos, sur la Toile ou ailleurs; un deuxième pour la réflexion et l'imagination; et le dernier pour l'écriture. En ce qui me concerne, je lis en début de matinée, je réfléchis au volant ou en marchant et j'écris le soir.
  3. Constituez des stocks: tous les journalistes le savent: il y a des périodes dans l'année où l'on se demande comment on va "remplir le journal": le 15 août, certains dimanches... Et un événement exceptionnel dans votre secteur ne vient pas toujours à la rescousse! Pour ces périodes où vous n'aurez rien à dire, prévoyez des billets plus intemporels que vous stockerez en "brouillons" dans vos notes et que vous pourrez publier en cinq minutes quand vous n'aurez pas le temps de bloguer, que l'inspiration vous fera défaut ou quand l'actualité sera morte, dans votre niche.
  4. Planifiez des "séries": c'est un peu le prolongement du paragraphe qui précède. Un long article divisé en billets numérotés sera pour vous un précieux élément de stock. Mais en plus, le procédé a l'avantage de fidéliser vos lecteurs (si la série est bonne!): comme dans un roman-feuilleton, vous le motivez à revenir en attisant sa curiosité pour la suite.

Voilà. En parlant de séries, celles-ci s'achève ici. Provisoirement du moins. Je continuerai bien entendu à m'adresser aux "grands débutants", à tous ceux qui découvrent les blogs et se demandent comment faire avant d'en ouvrir un. N'hésitez pas à commenter, à compléter, à critiquer. Car le blogging c'est:

IN-TER-AC-TIF!!!

Tous les articles de cette série:

  1. Planifiez!

04/05/2007

Effets saisonniers

Vous suivez les statistiques de fréquentation de votre blog? C'est bien. Et ce n'est pas du narcissisme: comme n'importe quel éditeur, vous publiez pour être lu. Avec des critères de réussite qui vous sont personnels. Untel poursuivra la performance, dans l'absolu, le plus grand nombre possible de visites et de pages vues; tandis que Telautre cherchera plutôt à fidéliser un petit noyau dur de lecteurs assidus avec qui échanger des idées ou des infos sur des centres d'intérêt que vous avez en commun. It's up to you!

Je ne m'étendrai pas là-dessus aujourd'hui. Je veux simplement vous dire que si vous avez été agréablement surpris des quelques dizaines d'internautes qui vous ont rendu visite dans les tout premiers jours, vous n'avez pas à vous inquiéter si, comme moi, vous avez enregistré une chute brutale du nombre de lecteurs le week-end dernier.

Car le blogging est une activité forcément saisonnière et mon petit doigt me dit que vous avez peut-être été plus nombreux à prendre la route des Ardennes ou de la Côte pendant ce long week-end que pendant les vacances de Pâques! Même que les militants étaient plutôt clairsemés, me dit-on, lors des traditionnels rassemblements du 1er Mai...

A contrario, j'ai personnellement enregistré une fameuse pointe de fréquentation sur mon autre blog, "On a des choses à se dire", le 22 avril à 18 heures. Comme tout ce qui blogue en Belgique. Des internautes français cherchant à déjouer la censure sur les premières estimations des fameux SSU (les sondages sortie des urnes). Ce sera la même chose dimanche prochain, j'en fais le pari! Merci Ségo, merci Sarko...

Ne vous inquiétez donc pas trop des variations journalières de vos statistiques. Calculez plutôt des moyennes sur 7 jours au moins. C'est d'ailleurs ce que fait le CIM avec son Metriweb, pour les sites commerciaux.

01/05/2007

Mon Top 4

Pour ceux d'entre vous que cela pourrait intéresser, voici, pour les mois de mars et d'avril cumulés, les quatre articles les plus demandés par les visiteurs de mon autre blog ("On a des choses à se dire"):

  1. Les connaissances perdues de l'ère numérique
  2. Bezoom: la télé sur le Net
  3. Juliette et Victor: pour Johnny, Riton, Bernard et les autres?
  4. La presse est en crise.

N'ayez pas peut de faire comme moi avec votre blog. Vos lecteurs vous seront reconnaissants si vous leur indiquez ceux de vos billets qui ont retenu le plus d'intérêt. Et vous vous rendez service à vous-même en établissant ce hit-parade: les moteurs de recherche adorent ça!

Je ne le fais pas encore pour Blog 101, son histoire est trop récente. Le premier rendez-vous est pris pour le 1er juin!

La bonne fréquence

Si vous n'écrivez que pour vous-même, sans vous préoccuper du succès de votre blog, ce billet n'a aucun intérêt pour vous. Mais si vous voulez être écouté, et pas seulement entendu au hasard, de loin en loin, vous devez impérativement vous intéresser à la fréquence de publication de vos nouveaux articles. Et vous y tenir.

Mais quelle est-elle, cette bonne fréquence?

La plupart des méta-blogueurs (= ceux qui écrivent sur les blogs) paraissent d'accord pour dire qu'en deçà d'une moyenne d'un nouveau billet par semaine, un blog a peu de chances de capter et de fidéliser une audience dans la durée. Il y a au moins deux grandes raisons raisons à cela:

  • A la différence d'un e-mail ou d'une newsletter que vous mettez presque de force sous les yeux du lecteur quand vous avez quelque chose à lui dire, le blog exige de celui-ci l'effort de l'ouvrir pour voir ce qui s'y dit. Les flux RSS (je reviendrai plus tard là-dessus) changent un petit peu la donne à cet égard, mais le principe reste le même. Mettez vous à la place du lecteur et demandez-vous comment vous allez réagir si, en ouvrant trois, quatre ou dix fois un site, vous deviez constater que rien n'y a changé.
  • En étudiant régulièrement vos statistiques de fréquentation (je vous y engage vivement, ce n'est pas du narcissisme mais c'est au contraire très instructif), vous constaterez bien vite qu'au-delà d'un cercle relativement fermé de quelques habitués, la plus grosse partie de vos lecteurs vous vient des moteurs de recherche du type Google, MSN ou Yahoo! Votre succès dépend donc grandement de votre présence dans les résultats des requêtes des internautes (= votre référencement). Et ces moteurs vous classeront d'autant plus haut dans leurs tableaux, vous donneront d'autant plus de visibilité que votre activité éditoriale est importante.

Première règle, donc:

Au moins une fois par semaine!

 

Et au plus? Y a-t-il un "au plus", au fait? Il semble bien que oui! Dans un article que j'ai publié sur mon autre blog ("On a des choses à se dire"), je me réfère à un meta-blogueur australien réputé, Darren Rowse, qui a interrogé ses lecteurs sur les raisons qui pouvaient les amener à ne plus lire un blog. La plus citée m'a d'abord un peu surpris: too many posts... Trop d'articles... La noyade, quoi...

A la réflexion, c'est compréhensible aussi. Le lecteur de blog est pressé. Il veut aller à l'essentiel. Trouver rapidement ce qu'il recherche. Si on lui propose un trop large éventail, il se lassera et se désintéressera.

Ce qui m'amène à une deuxième règle:

Pas plus d'une ou deux fois par jour!

 

A l'intérieur de ce cadre, entre une fois par semaine et une ou deux fois par jour, une troisième règle de bon sens élémentaire doit guider vos pas:

Seulement si vous avez quelque chose d'intéressant à dire!

Car il n'y a rien de pire pour un blog qu'une accumulation de billets sans intérêt pour le lecteur. Décevez le une fois, ça passe. Deux fois, c'est lourd. Trois fois, il est perdu, peut-être pour toujours...

 

N.B.: Jusqu'ici, dans Blog 101, j'ai publié à peu près une fois par jour. Je l'ai fait pour atteindre le plus rapidement possible (sans vous lasser j'espère!) la masse critique de matière en deçà de laquelle un blog n'est encore qu'une vague promesse. Ce billet est le douzième. L'avion a décollé. Je vais maintenant commencer à réduire la poussée des moteurs pour en arriver au rythme de deux ou trois publications par semaine que je vous avais promis en ouvrant ce blog.