Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2007

Grands débutants (3): Nichez!

La troisième étape, finale, à franchir avant de devenir un vrai blogueur consiste à choisir la niche dans laquelle vous allez opérer. Quoi? Vous dites? Un blog, ce n'est pas un journal perso? Et un journal, ce n'est pas raconter les choses comme elles viennent, comme elles vous passent par la tête? 

A ces objections qui paraissent pertinentes, je réponds simplement qu'il faut être une personnalité sacrément publique et charismatique pour que des lecteurs qui ne vous connaissent pas s'intéressent à ce que vous pensez sur tout et sur rien. Un blog intime a ainsi de vos fortes chances de n'intéresser que vos proches... à qui vous pouvez tout aussi bien confier vos pensées en direct! Mais bon, si c'est votre choix, ce n'est pas moi qui vous en dissuaderai. Chacun occupe ses loisirs comme il l'entend!

Si votre objectif, par contre, est d'être lu et de convaincre, de devenir en quelque sorte à votre tour un personnage public qu'on lit et qu'on écoute, je ne peux que vous recommander de choisir, parmi tous vos centres d'intérêt, un sujet, une thématique, une "niche d'expertise" (mieux vaut parler de ce que l'on connaît... et de ce sur quoi l'on a quelque chose à dire!). Si vous lisez l'anglais, voyez par exemple ici ce qu'en dit Chris Garrett

Et si vous êtes simplement intéressé ou passionné par un sujet, sans en être déjà un expert, pourquoi ne pas commencer simplement par un blog "aggrégateur", dans lequel vous rassemblerez toute l'information que vous trouvez sur le Net? N'ayez pas peur: tous les sujets sont bons, des recettes de cakes salés à la philatélie, en passant par la politique dans votre commune, la comptabilité ou la jurisprudence des troubles de voisinage en zone rurale. Ce qui compte, c'est que le sujet vous passionne. Et que votre passion soit communicative.

Vous aurez compris qu'autant je vous recommandais, en entamant cette série, de "jouer" avec un blog anonyme pour en comprendre le mode de fonctionnement et les exigences, autant je vous engage maintenant à programmer votre démarche. A choisir votre niche. A vous fixer des objectifs. Même si ce n'est pour vous qu'un hobby. Tout ce qui mérite d'être fait, mérite d'être bien fait!

 

Précédents articles de la série:

  1. Jouez!
  2. Lisez!

Prochain article dans cette série: samedi 5 mai

Commentaires

Bonjour Charles,
pourquoi, à ton avis d'expert, les Belges laissent-ils aussi peu de commentaires lors de leur passage sur les blogs ?
MKO

Écrit par : Konen | 29/04/2007

@ Michel Konen: Bonjour Michel,
Merci de me qualifier d'expert, mais je ne suis pas sûr de mériter ce titre! Disons que j'ai acquis une petite expérience dont j'essaie de faire profiter les blogueurs de La Libre, ma vieille amie...
Sur la question que tu me poses, laisse-moi d'abord te rassurer: il n'y a pas que les Belges qui interviennent peu en commentaires sur les blogs. Vois ce que dit à ce propos un véritable expert reconnu par tout le monde, Jakob Nielsen: http://www.useit.com/alertbox/participation_inequality.html.
En résumé: dans tous les "media sociaux", les lecteurs "passifs" sont la grosse majorité. Dans les media "mainstream" aussi d'ailleurs: tu sais aussi bien que moi que ceux qui nourrissent ton courrier des lecteurs sont une toute petite minorité de ceux-ci.
C'est vrai pour les blogs, c'est vrai pour les wiki (Wikipédia), les réseaux (LinkedIn, Viadeo, Category.net...), You Tube, Flickr (les gens viennent voir les videos et photos des autres mais ne sont qu'une très petite minorité aussi à contribuer).
Pourquoi? Mystère et boule de gomme! Peut-être y a-t-il encore beaucoup de chemin à faire avant l'avènement d'une véritable démocratie participative et "conversationnelle"? Une question de culture sans doute. Ca évolue moins vite que la technique, la culture...
Ce qui me frappe plus, quant on observe la Belgique, c'est la relativement faible percée du blogging lui-même. Nous sommes très en retard sur la France à cet égard, mais la situation est un peu la même, par exemple, en Allemagne. En Asie par contre (Japon, Corée du Sud...), c'est le rush. Dans le monde anglo-saxon (USA surtout) aussi, dans une moindre mesure.
Par rapport à la France, peut-être faut-il y voir l'effet de la médiatisation de certains blogueurs (Loïc Le Meur...) et l'offre de nombreuses plate-formes gratuites (Hautetfort p.ex., dont Lalibreblogs est une application)?
En tout état de cause, il semble bien que nous soyons ici, en Belgique francophone, sur la mauvaise rive de la "fracture numérique".
C'est pour ça que j'apprécie beaucoup la démarche de La Libre. Parce que les blogs, ça va percer, tôt ou tard, et ne pas bloguer sera sans doute bientôt aussi ringard que ne pas surfer...
Voilà, on en reparlera sûrement. J'écrirai encore là-dessus. Merci de m'avoir amené à formuler ce que je ressens là-dessus.
A bientôt j'espère,
Charles

Écrit par : Charles | 29/04/2007

Les commentaires sont fermés.